Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Binic 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4114
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Binic 2017   Lun 7 Aoû - 18:36

Tout d'abord, d'un point de vue global, l'absence de Reigning Sound et de Tim Presley a quand même foutu un sacré coup au niveau global de la programmation, en particulier le vendredi.
 
Inversement, très très peu de déchet dans cette édition 2017, pratiquement pas de groupe vraiment chiants ou hors de propos. En tout cas c'est mon ressenti.
 
Niveau orga c'était top, a priori les records d'affluence on encore été battus, et pourtant la circulation s'effectuait parfaitement. Les nouveaux petits stands de bouffe ouverts en continu étaient le bienvenue (même si c'était très basique) pour les furieux qui veulent rater le moins de concerts possible (et qui detestent faire la queue le soir pour bouffer). Et enfin les Running Order étaient plutôt bien foutu puisque malgré l'abondance de groupe, j'ai raté très peu de trucs, et pas vu tellement de machins en double. Petit bémol pour la scène de la Cloche, ma préférée à l'origine, qui devient de plus en plus difficile à fréquenter (et qui meriterais peut-être qu'on lui réserve les "petits" groupes) 


Sinon, dans un ordre vaguement chronologique ;

 
Sleeper Bill & Mr Tof : Vachement mieux que dans mes souvenirs, l'apport d'une musicienne aux percus a nettement fait gagner en dynamisme leur country un peu sage. 

Shifting Sands : Un concert avec des hauts et des bas, mais une poignée de supers folk-songs de badass alcoolique dépressif qui font bien le taf.

The Blues Against Youth : Le son du One-Man-Band italien m'a semblé un peu plus sec et groovy à la fois par rapport aux précédentes visions. Un peu ennuyeux sur la longueur néanmoins. 

 
The Flashers : Je ne sais pas quoi penser de leur attitude sytématiquement too much, d'un côté ça leur permet d'avoir une bonne présence scénique, de l'autre on a envie de baffer le chanteur. Quelques supers morceaux en tout cas, malgré certains titres un peu plats. 

Thomas Shoeffler Jr. : Le One-man-band est toujours aussi excellent lorsqu'il s'agit de caler de bonnes mélodies, un peu moins pertinent lorsqu'il essaye de la jouer plus bourrin. 

The Cuckoo Sisters : Une bouffée d'air frais dans une prog très éléctrique, idéal pour redonner des couleurs "folk-blues" au festival. Sur les deux set que j'ai vu, ma préférence va au concert de la Banche, avec une séléction de morceaux impeccable. 

 
Big Mountain County : La très bonne surprise du festival, lourd et psyché par moment, le groupe italien s'appuie sur un excellent groove. J'ai largement préféré le son à la Cloche le vendredi, c'était plus confus le lendemain sur Pommelec.

Pierre Omer's Swing Revue : Je redoutais un peu le côté jazzy du truc, en fait c'etait absolument bluffant, les mélodies sont brillantes, l'execution ne tourne jamais à l'exercice. J'ai capté qu'après que c'était un mec des Dead Brothers, et effectivement ça se sent, avec le recul. 

 
Lame : J'avais déjà adoré le groupe l'an dernier, la set list est encore meilleure désormais. C'est sec et nerveux, avec des mélodies discrètes et impeccable. Les deux set étaient parfaits. 

Boytoy : Légère déception sur Boytoy, et j'avais pourtant adoré les morceaux découverts en ligne. En comparaison, j'ai trouvé le groupe bon, mais finalement beaucoup plus classique/garage/lo-fi que ce que j'esperais. 

Male Gaze : Difficile de trouver deux personnes d'accord sur les Male Gaze, perso j'ai été complètement absorbé les deux fois, super sons de grattes à la limite du shoegaze, chansons qui défoncent, peut-être un poil moins bon quand ils baissent le rythme. 

Los Dominados : Je m'attendais a un truc garage un peu pop, j'ai fini par identifier ça comme du grunge un peu plat. Sympa mais pas vraiment boulversant.

Plastic Man : J'ai le souvenir d'un groupe bien en place, mais aucun moment fort ne me revient à l'esprit, c'est pas très bon signe. 

Escobar : Assez basiques dans l'approche, mais de plus en plus efficaces au fur et à mesure des années, un son de guitare et une batterie ultra-precis, ça cogne vraiment fort. 

Double-Cheese : De mauvais echos du premier set m'avait un peu calmé, pourtant le samedi sur la cloche c'était parfait, rock'n'roll, fun, et ultra-efficace. 

Muscle : C'est hyper en place, en plus le son à Pommelec sur ce concert était l'un des meilleurs du week-end, les compos sont assez ambitieuse, mais il manque un ou deux titres vraiment forts pour être vraiment mémorable. 

Sonny & The Sunsets : J'ai jamais vraiment compris ce groupe. Quelques supers chansons et beaucoup de passages un peu chiants. Les conditions à la cloche étaient nulles (temps, son, fréquentation) du coup le concert du dimanche à la Banche m'a quand même semblé un cran au-dessus, même si la setlist était copiée-collée je crois. 

Cash Savage & The Last Drinks : Hyper charismatique sur les ballades, vraiment puissant sur les morceaux rock'n'roll, dommage qu'il y ai trop de mid-tempos qui ronronnent doucement et coupe les élans épiques, sinon ce serait parfait dans le registre country un peu sombre. 

Meatbodies : J'avais réécouté les albums avant de venir et je dois avouer que j'étais vraiment sceptique. Je craignais un cliché ty-segallesque un peu basique, j'avais pas vu venir le mur du son ultra-puissant et les envolées prog/hard/bidule-truc assez trippantes. Le tout a un côté casse-gueule assez réjouissant appuyé -encore une fois- par un son vraiment dantesque. Personnellement largement au-dessus de ce que j'attendais. 

Villejuif Underground : Grace à la personnalité très marquée de leur musique et le charisme étrange du chanteur, ça cartonne à tout les coups malgré côté un peu répétitif des morceaux. Un très bon moment. 

Cheapster : J'en ai vu que quelques minutes, ça m'a semblé beaucoup moins (génialement) bancal que l'an dernier. Ca semblait aussi un peu plus sombre/mélancolique, mais c'est peut-être l'écoute du deuxième album qui m'influence là-dessus. 

Gloria : J'avais assez peu accroché à la première écoute des morceaux, puis a force d'entendre "Beam Me Up" j'ai fini par le trouver addictif. C'est peut-être le cas de tous les morceaux, ce qui expliquerai que je me suis fait chier comme un rat mort pendant le set, enterré par quelques interventions hasardeuses ("est-ce qu'il y a des gens qui aiment manger?"). Les 2 ou 3 derniers morceaux ont largement relevé le niveau, mais un peu tard. 

SixFtHick : Le show rock'n'roll australien par excellence, qui rappelle autant les excès des Hits que la débauche d'énérgie des Bitter Sweet Kicks. C'est souvent un peu Too Much, mais dans l'ensemble ça met quand même une bonne patate, et l'énérgie des deux chanteurs et quand même remarquable.

Druids of The Gué Charette : D'ou j'étais ça avait l'air cool :-) Y'a même eu un début de baston dans la fosse à cause d'un type qui a faisait semblant d'être handicapé. 

Gentle Ben & His Shimmering Hands : Si j'ai bien saisi, les deux chanteurs de SixFtHick sont frangins et ont chacun leur side project plus smooth ; Shifting Sands pour l'aîné et donc Gentle Ben pour le fou furieux. Ca sonne assez droit, ça un côté indie assez humble et efficace à la fois. 


Dr Chan : Les morceaux en ligne m'avaient fait imaginer un groupe vraiment violent et crade, du coup petite déception face à un groupe plus sage et conventionnel que je ne l'imaginait. En plus une rumeur courait selon laquelle les mecs seraient de gros cons, ce qui n'incite malheureusement pas vraiment à la bienveillance. 

King Khan & The Shrines : A la base, je ne suis pas tellement sensible à la face funk/groove de King Khan sur disque. Mais il faut reconnaitre qu'en live ça balance à fond, que le maitre de cérémonie transmet une bonne humeur communicative et que les musiciens sont excellents. Bref, un beau final en fanfare. 



Du coup, j'ai pas vu :

Hummingbird : De bons souvenirs de concerts en bar, du coup j'ai fait l'impasse, pas convaincu que ça fonctionne autant sur une scène ouverte. 

Volfoni :Ca avait l'air d'être orienté rockab'/surf un peu trop convenu, du coup j'ai préféré retourner voir Big Mountain County

Blind Butcher : J'ai fait l'impasse aussi, mais j'ai entendu d'excellent retours, j'ai peut-être fait une connerie sur ce coup-là. 


Reigning Sound & Tim Presley : Annulés
Revenir en haut Aller en bas
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6817
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2017   Mer 9 Aoû - 12:28

Je serai curieux de savoir ce que vous avez eu commz retours et ventes après le concert des Druids. Ca a eu l'air de vraiment bien marcher.
Revenir en haut Aller en bas
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Binic 2017   Mer 9 Aoû - 13:16

Urizen a écrit:
a priori les records d'affluence on encore été battus
Déjà l'année dernière z'avaient dit ça et j'avais de gros doutes mais cette année j'y crois pas une seconde.
Comment/que comptent-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4114
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Binic 2017   Mer 9 Aoû - 14:52

Puck a écrit:
Je serai curieux de savoir ce que vous avez eu commz retours et ventes après le concert des Druids. Ca a eu l'air de vraiment bien marcher.

On a eu que des retours positifs, mais vu que ça vient presque exclusivement de gens qu'on connaît, difficile de tabler sur une objectivité maximale. Niveau merch on a vendu une 22 vinyles, mais je sais qu'en parrallèle le stand de Rockin' Bones en a vendu quelques-uns aussi donc ça a bien tourné, j'imagine (en même temps j'ai pas d'éléments de comparaison). On a vendu autant de cassettes que de vinyles, ce qui est une bonne surprise, ainsi qu'une quinzaine de T-shirts. 

beat4less a écrit:
Urizen a écrit:
a priori les records d'affluence on encore été battus
Déjà l'année dernière z'avaient dit ça et j'avais de gros doutes mais cette année j'y crois pas une seconde.
Comment/que comptent-ils ?

Ouais, je trouve ça un peu surprenant, mais a priori les deux dernières années ont culminées a 40.000 personnes sur 3J, et là on approcherait les 45.000. La seule explication que je vois c'est qu'il y aurait eu plus de passage et beaucoup moins de festivaliers qui sont restés les 3 jours en continu. Après c'était les premières estimations, peut-être que ça va redescendre, j'ai aucune idée des techniques de calcul.
Revenir en haut Aller en bas
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Binic 2017   Mer 9 Aoû - 18:21

P'têt ils font le plein dans les campings et les gens n'en bougent pas Smile
Qu'importe cela dit, moi ça me va très bien qu'il y ait moins de monde qu'il y a 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
 
Binic 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Binic 2017
» binic folks blues festival
» Binic 2013
» Binic 2012
» Binic Folk Blues Festival 2014

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Annonces de concerts-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: