Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Et le Glam, alors?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Et le Glam, alors?   Ven 4 Fév - 21:21

Un éminent représentant de la jeunesse des Deux-Sèvres m'interpellait récemment en ces termes fleuris:
"Eh mec, c'était quoi, le glam?"

Ce à quoi je répondrai avant tout que, mince, je n'en sais fichtre rien (d'ailleurs qui suis-je sinon un dégénéré post-moderne gamin comme tout un chacun?). Mais que le glam, ce truc que tout le monde (notamment dans le courrier des lecteurs de Rock&Folk de l'époque 70's) croyait intéressant et fascinant et contestataire parce que des Apollons (Bowie, Bolan) aussi bien que des trognes patibulaires vieux avant que d'avoir zété jeunes (Alice C.) ou de sombres ahuris (Slade), s'attifaient de paillettes et de rouge à lèvre; mais que le glam donc, faut pas s'emmêler les pinceaux. Les pantalons collaient aux fesses flasques. On hurlait à la grosse provoque et à la subversive déconstruction trois-quart derridienne de la métaphysique occidentale, faut pas déconner: la tendance à l'indifférenciation sexuelle et la défaite du patriarcat, elle était acquise, sinon dans les faits, du moins dans les représentations symboliques, depuis je sais pas moi, un bon siècle, - soit. Encore une fois, le rock'n'roll se croyait à l'avant-garde de la contestation, il n'était en réalité qu'un lointain épiphénomène à la traîne des transformations anthropologiques profondes. Qu'oin nous foute la paix avec la péteuse mythologie de la rébellion de la jeunesse (la jeunesse, ce romantique segment de marché qui dicte la marche du monde décivilisé).
D'ailleurs ya qu'à voir Suzi Quatro, glammeuse en reine, s'entourer d'un groupe qui n'a rien, mais alors là rien d'androgynique, pour se douter que le fond du problème était ailleurs.

Non, avec le glam, faut pas déconner.

Non, pour en venir à l'essentiel, le glam a été, en une époque de quintuple concept-albums où les beautés tortues du rock'n'roll et les audaces obliques de la pop (Beatles, Stones) se noyaient dans l'apparition de la laideur ROCK, musique de stades et solos de basses slappées; ouais, alors que, de façon patente, tout commençait à déconner sévèrement; le glam a été une énorme fête.
Une tentative de renouer avec le frisson originel: on este bête, on est des pauv' crétins, mais pendant deux minutes, à grands renforts de fringues immondes et de boucan dégénéré, on va faire comme si. La grande, l'immense tradition qui relie d'une arche sacrée garage 60's/ glam-bubble-pub 70's/hard 80's.
Et tant pis si Kiss aussi se perchait sur nos plateforme-boots.

Retrouvant (de 71 à 73 en gros) la brutalité néanderthalienne du r'n'roll originel, le glam a ironiquement bouclé la boucle. C'était un aveu: les wock'n'wolleurs étaient fatigués. Ils ne voulaient plus être une culture de paix, d'amour, de virtuosité instrumentale, communiant dans la béate extase woodstockienne de la négation du péché originel. Or donc, le glam était l'apocalypse rock: l'ultime fiesta; on sait que l'on a perdu l'innocence spontanée, mais tentons un ultime baroud d'honneur. Après eux, le néant (ou le punk, l'afterpunk, le goth: autre chose, quoi, des supers trucs ouais, mais des trucs d'intellos, d'historiens, de tripoteurs de nouilles, quoi.)

Alors, d'accord, la prod' n'avait plus la grâce des temps bénis par les dieux (années 40 ou 50): d'accord, les fôtes d'orthographe lardaient les pochettes, les guitares tricotaient du métal, et les vocalistes braillaient comme la tête dans des aquariums en fer blanc. Lourdingue, pour tout dire, et moins félin que du Cochran, sûr. Sans parler des tignasses absurdes. N'empêche! Le fun, les amis, le fun. A cette époque, ce n'était pas incompatible avec la grosse classe.

Le glam? La profondeur de la superficialité. L'essence du rock'n'roll, les amis: le style, l'enflure, l'indéfendable.


(En le jour d'hui, on snobe encore ce genre, mineur, autrement dit indispensable.On préfère faire post-rock sur soi. Il nous faudrait les Nuggets du Glam. Quelques compiles honorent certes les héros inconnus du genre, mais elles manquent d'exposition publique.)
Un top? Passons sur les monuments Bowie/Bolan/Roxy. Le glam, ce n'est pas respectable: mais bête et crade, mais ignoble et indéfendable. Moche et honteux. Trash'n'roll.


1. Ba... Ballroom Blitz? La meilleure chanson de tous les temps? Ben bien sûr, suffit d'entendre l'accélération adrélinoïdantissime du refrain. THE SWEET, groupe sous-estimé par excellence, chaînon manquant entre Clash et Judas Priest. L'art du single tueur, l'excitation faite musique.


2.Ah, non, finalement, peut-être que c'est Cherry Bomb, le mégatube. Atomiques Runaways.


3.Suzi, la plus belle, parce qu'en matière de cuir, personne ne la concurrence. Gros groouve à signaler, aussi, par souci d'objectivité. Je ne comprendrai jamais pourquoi on ne lui élève pas de monuments sur la place publique.


4.Pour être sacré Prince des Ténèbres, cher Ozzy, suffit pas de décapsuler de la colombe à la chaîne. Non: faut se montrer calculateur et retors. Avoir une tronche de petit vieux, porter un prénom de sorcière, et pondre des tubes débiles/abrasifs. Comme l'ami Alice.


5.Alors donc vous nous dites que le glam, ce n'était pas un audacieux mouvement artistique subversif
et androgynique, mais une plate histoire de couillons bêtes comme leur pieds qui voulaient jouer du rock'n'roll en beuglant des refrains sourdingues? Non, je n'en crois rien.
Faudra ben s'y faire, pourtant. Slade, ou la voie de la Vérité.


Bonus: postérité du glam, apothéose de la rockeuse. La plus belle, elle aussi: Joan Jett.
Revenir en haut Aller en bas
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11816
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Ven 4 Fév - 22:20

T'as marqué des points là.
Tout ça me parle, et je ne connais pas/peu.
Je digère ça pendant quelques jours et je reviens...

Edit :
Que des super morceaux ce que tu viens de mettre.
(J'ai un disque de Slade, acheté vers 96/97 - comme Kinks, Who, Small Faces, Smiths et d'autres - car Noel Gallagher les citait comme référence. Jamais écouté, pourtant je sais qu'il a bon goût cet homme.)
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 10:52

Bravo Mr Béro ! Brillant exposé fort instructif. N'oublions pas cependant les premiers albums de ces messieurs.
Le 1er, (Sparks), produit par Todd Rundgren, qui contient le magnifique Fletcher Honorama



et le second, A woofer in a tweeter's clothing, gavé jusqu'à la gueule de tubes immortels
.
Après, vient l'installation en Angleterre des frères Mael . Le son se rockise (hélas) et le succès interplanétaire survient avec Kimono my house
Revenir en haut Aller en bas
Infrason
David Watts
David Watts
avatar

Nombre de messages : 1677
Age : 96
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 10:56

Yahaaa ! "Ballroom blitz" et "Cherry bomb" au réveil : la journée ne pouvait mieux commencer !

Excellente initiative, mon Béro : il faut réhabiliter le glam.

Quelques ajouts :

7. David Bowie, le prince glam bien-sûr !



8. Gary Glitter déguisé en Chevalier du Zodiaque.



9. Marc Bolan, le dauphin du glam (si on considère que c'est Bowie qui a la couronne)



10. Bon ok, officiellement les Cars ne sont pas un groupe de glam (on s'approche plus de la power pop). Mais l'influence est là (et puis j'avais envie de publier ce putain de morceau !)



11. Malaimé par les amateurs de punk ? Normal, Generation X était en réalité un groupe glam déguisé en punks :

Revenir en haut Aller en bas
http://infrasons.blogspot.com/
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 11:32

Excellent, les Cars.
@Infrason a écrit:
11. Malaimé par les amateurs de punk ? Normal, Generation X était en réalité un groupe glam déguisé en punks :
Mouhaha, bien sûr. Qu'est-ce que c'était que le punk, au fond?
Rien que des glamouzes frustrés qui assumaient pas de porter des paillettes, c'est tout.

Comme toujours, je caricature: il y avait aussi des fans de prog-rock dans le tas (John Lydon).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 12:15

@beat4less a écrit:

Je digère ça pendant quelques jours et je reviens...

pas mieux...

m'enfin faut que je trouve des bidules à ergoter, passkeu si vous le couvrez de dithyrambisme extatique comme ça, le baron va se reposer sur ses lauriers, ça serait dommage
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4099
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 12:37

@beat4less a écrit:
T'as marqué des points là.
Tout ça me parle, et je ne connais pas/peu.
Je digère ça pendant quelques jours et je reviens...


Idem. Shocked

Connait tout ça un peu, mais presenté de cette manière, ça prends tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Ferraille
Well Respected Man
Well Respected Man
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 37
Localisation : Tooloose
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 12:57

Sparks, c'est très bon. Même "Kimono" et le suivant, "Propaganda", valent le coup.


Je m'en voudrais de laisser passer une occasion d'évoquer Cheap Trick...



... et Wayne/Jayne County, ici dans sa période Wayne.

Si vous êtes attentifs, vous apercevrez Shane MacGowan dans le public (à partir de 1:10).
Revenir en haut Aller en bas
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11010
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 13:09

je suis super client des singles de Sweet Smile

dans le genre glam limite, j'ai un petit faible pour Mud:

Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8036
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 13:45

Merci Béro! cheers Ah ah! Ca c'est de l'intro... Cool Je suis désolé, hein, mais tu vas être obligé de me faire le surf, avec ça...

Eh bé moi, je poste une chanson que tout le monde connait mais qui me reste plantée dans le crâne depuis trois jours, pas vraiment rock 'n' roll mais pop à pleurer...

Revenir en haut Aller en bas
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6814
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 14:30

Le top "Bowie/Bolan/Roxy", c'est bien beau, mais n'oublions pas la quadrature du cercle, Elton John. Bordel.
Revenir en haut Aller en bas
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11010
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 15:29

Wizzard



de la pop spectorienne pure jus! et en bonus le look totalement improbable de Roy Wood



Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11010
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 15:34

Mott the Hoople, avec cette chanson écrite par Bowie




et bon j'en rajoute une couche avec T Rex

le génial "children of the revolution"


et 20 century boy

riff démoniaque , je devrais la passer celle là une fois (je passe souvent get it on)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11010
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 15:40

même si tu cites les Runnaways et Alice Cooper, le glam est un phénomène très insulaire / européen, ça n'a pas vraiment pris aux USA à l'époque, et les rares groupes à s'y être essayé n'ont pas été spécialement populaires

sinon, un autre truc qui n'a pas encore été cité et que j'adore

John Kongos - he's gonna step on you again


John Kongos aka Scrugg sur la Nuggets 2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 15:43

@Mr. Ferraille a écrit:
Sparks, c'est très bon. Même "Kimono" et le suivant, "Propaganda", valent le coup.
Voui, les chansons sont bonnes, mais nos 2 frères sont entourés de lourdauds dans ces 2 albums là. A woofer in a tweeter's clothing, très méconnu, vaut vraiment mieux, à mon avis. M'enfin, v'la un petit coup de Kimono my house puisqu'on ne trouve pas de vidéo de la 1ere période / et je me demande si ce n'est pas à Keith Moon que Ringo coupe la cravate ???


Dernière édition par Peter Mermoz Steinhauser le Sam 5 Fév - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11010
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 15:49

et je viens aussi de penser à Chicory Tip, produit par Moroder

très bubblegum, et chanson génialement cucu



et la version de Moroder lui même




j'aime beaucoup les deux versions Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8036
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 18:08

Citation :
Mott the Hoople, avec cette chanson écrite par Bowie

Ils n'ont pas fait que celle-ci, si? N'y a pas un album d'eux régulièrement cité dans les grands disques du ciel dernier, celui avec une tête dessinée (hum)?

Ah oui, tiens, pendant que j'y pense : j'ai lu un article très très élogieux à propos de Be-Bop Deluxe... Quelqu'un connaît? Qu'est-ce que ça vaut?
Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8036
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 18:16



L'album en question.
Revenir en haut Aller en bas
chickendiamond
David Watts
David Watts
avatar

Nombre de messages : 1298
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 18:23

dans le genre revival, ya eu ça, qu'était sympa...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.chickendiamond.com
nikkos
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 34
Localisation : Normandie
Humeur : rebelle
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 18:43

@MC5 m'a tuer a écrit:
Merci Béro! cheers Ah ah! Ca c'est de l'intro... Cool Je suis désolé, hein, mais tu vas être obligé de me faire le surf, avec ça...

Eh bé moi, je poste une chanson que tout le monde connait mais qui me reste plantée dans le crâne depuis trois jours, pas vraiment rock 'n' roll mais pop à pleurer...


Cool
Un excellent album qui sort dans la période glam [b]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normandeepblues.fr
nikkos
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 34
Localisation : Normandie
Humeur : rebelle
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 18:44

GLAM :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.normandeepblues.fr
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 20:44

@MC5 m'a tuer a écrit:
Citation :
Mott the Hoople, avec cette chanson écrite par Bowie

Ils n'ont pas fait que celle-ci, si? N'y a pas un album d'eux régulièrement cité dans les grands disques du ciel dernier, celui avec une tête dessinée (hum)?

Ah oui, tiens, pendant que j'y pense : j'ai lu un article très très élogieux à propos de Be-Bop Deluxe... Quelqu'un connaît? Qu'est-ce que ça vaut?

Mott The Hoople? une seule chanson? houla, non! mais un seul tube., certes.
Trois premiers albums que je connais peu ou pas (mais dans lesquels se balladent des bons trucs), puis All The Young Dudes, qui malgré l'hymne-titre inoubliable, n'est qu'assez bon (trop de mid-tempos paresseux 70's).
Le gros morceau, c'est le dyptique Mott, puis The Hoople. Les experts s'égorgent régulièrement pour savoir lequel des deux est le meilleur. Ma préférence va au second, brut et immédiat.
Ian Hunter est un personnage excessivement attachant avec sa crinière et ses inamovibles lunettes noires, sorte d'éternel louzeur maudit obsédé par Dylan, en version plus métallisée. Il paraît qu'il a fait de bons disques solos.


Be-Bop Deluxe, jamais écouté, mais c'était une des marottes du plumitif ke plus intéressant de Crossroads magazine, D Kelvin, un grand furieux maniaco-dépressif au style volcanique obsédé par tout un tas de trucs méconnus qui n'intéressent personne (le sludge-noise-doom, mais aussi Man, Mélanie et le death metal extrême, Curved Air, Sensational Alex Harvey Band, et surtout Van Der Graaf Generator, ce qui lui assure tout ma sympathie), enfin donc ce gars en avait tout un plat et une disco intégrale. Visiblement c'est un groupe mené par un guitariste assez excentrique, et tu seras certainement bien avancé d'apprendre que je n'en sais guère plus.

Euuuuh, ce qu'on entend après un bref tour ioutioube a l'air super chiant...
Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8036
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 21:13

Citation :
'était une des marottes du plumitif ke plus intéressant de Crossroads magazine, D Kelvin,
un grand furieux maniaco-dépressif au style volcanique obsédé par tout
un tas de trucs méconnus qui n'intéressent personne (le
sludge-noise-doom, mais aussi Man, Mélanie et le death metal extrême,
Curved Air, Sensational Alex Harvey Band, et surtout Van Der Graaf
Generator, ce qui lui assure tout ma sympathie), enfin donc ce gars en
avait tout un plat et une disco intégrale.

Uh da! Ca me fait incroyablement plaisir que tu partages mon avis! Je trouve ce type extrêmement intéressant et fascinant (fan des Kinks, aussi, et de tas d'autres merveilles pop sixties, parallèlement à son attachement plus que particulier pour le doom dont tu parles), l'un des meilleurs rock-critics en activité que j'ai jamais lus, et la chronique dont je parlais, c'est justement celle de dkelvin (ah lui, c'est un type que j'admire, vous le connaissez? Hum) dans les HS de Crossroads!

Il me semble que j'étais allé jeter une oreille sur YouTube au lycée, un ou deux titres, et ça ne m'avait pas paru extraordinaire, effectivement. Mais alors, c'est très lointain, je ne m'en souviens plus du tout, et je trouve ça bizârrre, parce qu'il l'a vraiment encensé dans sa critique.
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Sam 5 Fév - 22:47

@blau_up a écrit:
je suis super client des singles de Sweet Smile

dans le genre glam limite, j'ai un petit faible pour Mud:

cheers
Énorme, Mud!
A vrai dire, sachant que le sujet te tenait à cœur, je comptais beaucoup sur toi, blau, pour défendre la cause de petits glammeux opprimés et moqués et méconnus.
Tu as ben raison de souligner le caractère essentiellement britannique du mouvement en question, même si on pourrait évoquer le cas de Suzi Quatro et des New York Dolls. Et les épingles à nourrices et les déchirures de tee-shirt de Richard Hell (puis de Johnny Rotten), qu'était-ce sinon du glam perverti et inversé?

J'en reviens à mon hypothèse de travail: le mouvement essentiel, séminal, crucial, ce n'est pas le punk, mais la constellation glam, qui fait le lien entre pop-bubblegum débile, riffs rock'n'roll alourdis et recyclés à l'infini, et pub-rock crade et primal.
Le punk n'a été donc qu'une dépendance annexe du glam. Le glam: apologie de la débilité et de l'innocence pastichée. Le point commun entre T-Rex et Mud, Roxy et Hammersmith Gorillas, Suzi et Alice? La fantaisie débridée, le sens de l'outrage. L'excès de la Dépense gratuite et munificente. Retour à l'impossible jouissance immédiate. Le fun et l'hymne idiot en deux minutes.
Observez les soi-disant punk Ramones: ces mecs-là, ce sont des poppeux idéalistes, ils rêvent surf et Everly Brothers, mais ils n'assument pas d'être gentils et mignons. Ils sont faibles de caractère, ils veulent comme tout le monde passer pour des cadors, méchants avec les petites vieilles dames qui font leurs courses. Alors ils enfilent des cuirs et des converses crades, mais franchement qui croient-ils tromper? Personne. Quelle régression par rapport aux glammeux, qui, eux, assumaient leur gentille futilité pop ridicule. De ce point de vue, un groupe de troisième zone comme Mud est infiniment plus cohérent et authentique que les quatre Daltons de New-York.

Cette secondarité du punk au regard du glam apparaît évidente à l'écoute d'une compile comme GLITTERBEST (Hollywood Brats! Jook! Milk'n'Cookies! "Pogo Dancin'" par Chris Speeding & The Vibrators).
Le parcours d'un mec comme Jess Hector, mod intégriste, glammeux tueur, pub-rocker pogoteur, symbolise cette impeccable trajectoire proto-punk.
Il y a sans doute eu des groupes punks sérieux, mais le terrain avait été déjà défriché par d'autres.
Il est grand temps de rectifier les injustices de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 11943
Age : 37
Localisation : Pêêêêêêris
Humeur : Nostalgique
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Et le Glam, alors?   Dim 6 Fév - 18:05


Je viens de tout lire / écouter, et à la réflexion je ne trouve pas que Cars soient vraiment à inclure dans le mouvement

ça manque un peu de flamboyance, non ? pour moi le glam, c'est les coiffures improbables, les fringues à paillettes, les platform boots, le retour des saxo fifties, un enthousiasme adolescent et une certaine exubérance

pas trop vu ça chez Cars (mais peut-être faut-il me guider vers un autre morceau)

et puis Béro en a parlé vite fait dans son texte originel mais il ne faut pas les oublier :

Roxy Music


n'oublions pas Steve Harley & Cockney Rebel

(un des meilleurs morceaux de tous les temps je crois bien)

y a Bay City Rollers aussi qui représentent l'aspect le plus bubblegum et commercial du mouvement





et puis j'ajoute deux trucs déjà cités, juste pour le plaisir



y a bien un côté glam chez Alice qd même
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planetgong.fr
 
Et le Glam, alors?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et le Glam, alors?
» Et alors c'est quoi cette affaire
» [recherche] Oui mais non Glam as you radio mix cd promo
» Alors, votre avis : contrefaçon ??
» Ah be Ah bin ça alors...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons musique...-
Répondre au sujetSauter vers: