Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Elvis & early rock'n'roll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Macca-B
Far away from Babylon
Far away from Babylon
avatar

Nombre de messages : 9712
Age : 34
Localisation : aléatoire
Humeur : aléatoire
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:08

Lou Reed ?
Revenir en haut Aller en bas
Frankystooge
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 9805
Age : 42
Localisation : Paris
Humeur : Hibernatus
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:20

Lou reed il a près de trente ans au moment du Velvet ? sûr ?

remarque je savais en lançant ce débat que j'aurais des contre exemples à ma démonstration si mûrement réfléchi...
Revenir en haut Aller en bas
http://rawpowermagazine.com/
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11836
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:29

@Frankystooge a écrit:
Secundo comme l'a souligné je crois Beat4less, les blancs écoutaient de la musique de blanc, les noirs de la musique noire.
C'était le taulier, pas moi Smile
Avec tous les efforts que je fais pour ne rien dire de constructif c'est quand même le comble !
Revenir en haut Aller en bas
Frankystooge
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 9805
Age : 42
Localisation : Paris
Humeur : Hibernatus
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:40

mea culpa ! c'est même pas de la suggestion mentale ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rawpowermagazine.com/
Macca-B
Far away from Babylon
Far away from Babylon
avatar

Nombre de messages : 9712
Age : 34
Localisation : aléatoire
Humeur : aléatoire
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:42

@Frankystooge a écrit:
Lou reed il a près de trente ans au moment du Velvet ? sûr ?

remarque je savais en lançant ce débat que j'aurais des contre exemples à ma démonstration si mûrement réfléchi...

il a 25 ans lors du premier velvet, et 28 ç la sortie de loaded, leur plus abouti!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:43

@beat4less a écrit:
@Frankystooge a écrit:
Secundo comme l'a souligné je crois Beat4less, les blancs écoutaient de la musique de blanc, les noirs de la musique noire.
C'était le taulier, pas moi Smile
Avec tous les efforts que je fais pour ne rien dire de constructif c'est quand même le comble !


pis chuis pas très d'accord - ie, c'est vrai dans le nord et l'ouest (et encore, à part pour le jazz), mais pas tant que ça dans le sud; Jimmy Rodgers a un gros succès auprès des noirs du sud, dont beaucoup écoutent le Grand Ole Opry, et beaucoup de blancs ruraux, métayers comme planteurs, du Mississippi, de Géorgie et des Appalaches non seulement achètent des disques de noirs, mais font la fête et se marient souvent avec des orchestres noirs. par contre la ségrégation sépare et fait diverger la musique sudiste de juke-joint ou boîte (R&B vs Western Swing) comme d'église, surtout dans les années 30 à 50
Revenir en haut Aller en bas
Frankystooge
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 9805
Age : 42
Localisation : Paris
Humeur : Hibernatus
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:49

oui mais ce que soulignaient Eric c'est que les ponts étaient rare surtout que malheureusement les artistes noirs n'étaient pas très diffusés et que même quand ils l'étaient leurs 78t étaient pressés à quelques centaines d'exemplaires maxi...
Il y a toujours des exceptions et c'est vrai pour ce que tu soulignes.
Revenir en haut Aller en bas
http://rawpowermagazine.com/
Frankystooge
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 9805
Age : 42
Localisation : Paris
Humeur : Hibernatus
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 16:57

Enfin je sais pas pour vous mais moi ça me donne soif toutes ces discussions !
Revenir en haut Aller en bas
http://rawpowermagazine.com/
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11836
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:07

C'est quand le prochain PPC à ce propos ? (ça fait longtemps que le thème des supergroupes a été pulvérise de toute façon)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:07

@Frankystooge a écrit:
oui mais ce que soulignaient Eric c'est que les ponts étaient rare surtout que malheureusement les artistes noirs n'étaient pas très diffusés et que même quand ils l'étaient leurs 78t étaient pressés à quelques centaines d'exemplaires maxi...
Il y a toujours des exceptions et c'est vrai pour ce que tu soulignes.


Mississippi Sheiks "Sitting on Top of the World" Okeh 1930 : plusieurs millions d'exemplaires

voui, c'est une exception à ce niveau, mais j'en ai d'autres
Revenir en haut Aller en bas
nikkos
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 34
Localisation : Normandie
Humeur : rebelle
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:17

@Frankystooge a écrit:
oui mais ce que soulignaient Eric c'est que les ponts étaient rare surtout que malheureusement les artistes noirs n'étaient pas très diffusés et que même quand ils l'étaient leurs 78t étaient pressés à quelques centaines d'exemplaires maxi...
Il y a toujours des exceptions et c'est vrai pour ce que tu soulignes.

Et c'est là que Sam Phillips arrive !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normandeepblues.fr
Eric
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 11963
Age : 37
Localisation : Pêêêêêêris
Humeur : Nostalgique
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:19

@beat4less a écrit:
C'est quand le prochain PPC à ce propos ? (ça fait longtemps que le thème des supergroupes a été pulvérise de toute façon)

quand tu veux. samedi ?

y a Nobunny à la Boule Noire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planetgong.fr
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6817
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:19

@ratel a écrit:
@Frankystooge a écrit:
oui mais ce que soulignaient Eric
c'est que les ponts étaient rare surtout que malheureusement les
artistes noirs n'étaient pas très diffusés et que même quand ils
l'étaient leurs 78t étaient pressés à quelques centaines d'exemplaires
maxi...
Il y a toujours des exceptions et c'est vrai pour ce que tu soulignes.


Mississippi Sheiks "Sitting on Top of the World" Okeh 1930 : plusieurs millions d'exemplaires

voui, c'est une exception à ce niveau, mais j'en ai d'autres

Non, pas une exception (moins que "quelques centaines). On battit des légendes romantiques à partir d'enregistrement comme ceux de Lomax, mais l'essentiel de ce qui était enregistré l'était dans le cadre d'une industrie. Alors ça marche ou non, mais si on enregistrait un mec, c'était pour vendre ses disques. Et donc le morceau fondateur de la musique populaire moderne, du jazz, et de l'industrie du disque, est le Livery Stable Blues de l'Original Dixieland Jass Band qui a été le premier à franchir la barre du million d'exemplaires vendus. Et à partir de là, tout n'est que commerce et pognon, avec ses réussite, ses échecs, ses charts ségrégationnistes, mais toujours un commerce. D'où la phrase de Nick Tosches, qu'ils soit blancs ou noirs, riches ou pauvres, tous ces mecs aimaient les cadillacs.
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:20

Et le coup de grâce, pour clore de façon aussi péremptoire que définitive le débat sur l'artiste le moins défendu de deux incriminés

Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8047
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:34

Citation :
Enfin, juste en passant, il faut arrêter avec le cliché "le rock'n roll c'est la rébellion, la sueur rancie et l'adoration de Satan en jouissant sa vie sur les autoroutes de la damnation par toutes les pores, tous index dressés à la face du Système-Social répréssivo-thanatogène."
Non. Faut arrêter de déconner. Le rock depuis son essor commercial est un pur produit de la (non-)culture consumériste libérale/libertaire. Qu'on soit plus snobs que les autres avec nos disques Black Diamonds Heavies au lieu de Marilyn Manson, Muse ou n'importe qui, ne fait pas de nous de troubles rebelles farouches et superbes d'individualisme, non.

D'accord avec toi. Le côté enfer/rock 'n' roll, c'est carton, surtout dans les années 50 quand on sait que beaucoup des rois étaient (très chrétiens). Mais tu ne m'enlèveras pas de l'idée que le rock 'n' roll, pur et dur, la base, c'est quand même une putain de musique suggestive, donc rebelle, quand on connaît le contexte d'alors. Et il a bien participé au démantèlement du christianisme, je pense.

Citation :

Le rock'n roll c'est le fun, le grouve et la rigolade. Le reste c'est de la pose et du mythe, qui bien entendu a son importance considérable puisque ce sont les mythologies qui tissent nos existences, et qu'il faut bien prendre son panard à faire dix pages de thread "Top 5 Les Fuzz les plus subversives" sur Planetgong pour pas se faire suer au boulot.
Yes.

Citation :
Quant à Bill Haley, une simple compile suffit à faire danser une assemblée de black métalleux passé deux heures du matin, expérience vérifiée à multiples reprises. Ce type est bon, CQFD, même s'il ne peut être comparé aux dieux du r'n roll.
Ce type est bon pour faire danser. Si tu veux. Mais le fait de faire danser, ça n'a jamais été un gage de qualité. Ca peut l'être, hein, je ne dis pas.
Citation :
oui et le côté sucré (chantilly comme il l'appelle) n'a jamais été disqualifiant que ce soit en rock'n'roll, punk (power pop), pop (bubblegum) ou soul (norther soul et motown)





Certes. Mais ça peut être un poil gênant tout de même. Indigeste...

Citation :
Le twist, c'est sacré.

Le twist, oui. Mais pourquoi Chubby le serait?
Come on everybody... Let's twist again! avec la voix d'une prof de sport de 50 ans, ça reste un traumatisme fort.

Citation :
Par contre je réaffirme mon point de vue sur l'âge des protagonistes, Bill haley en 1954 à 29 ans, Elvis et The Killer 19 ans ! Ose me dire qu'en matière de rock and roll c'est pas important ? Ils avaient quel âge tout tes idoles au moment de leur gloire ?
OK. Mais en quoi c'est une excuse? Désolé, c'est pas parce qu'un mec est plus vieux qu'on doit être indulgent avec sa musique... Imaginons un mec et ses 50 ans qui débarquent et qui nous sort un rock 'n' roll mollasson et casse-bonbon, c'est pas pour ça qu'on va dire qu'il faut l'écouter et le passer dans les boums de métalleux!

Citation :
de plus nous quand on réfléchit sur le sujet on a tendance à oublier qu'à l'époque il créé le rock and roll ! Et je te rejoint un peu en disant qu'on ne créé pas le rock and roll à 29 ans !
CLONG! BILL HALEY N'A PAS CREE LE ROCK 'N' ROLL! Tout mais pas ça! Je suis prêt à me faire lyncher pour que cette idée ne soit plus.


Citation :
Mais je respecte ton point de vue cher MC5 !
Moi aussi mon cher Franky .

Citation :
oui mais ce que soulignaient Eric c'est que les ponts étaient rare surtout que malheureusement les artistes noirs n'étaient pas très diffusés et que même quand ils l'étaient leurs 78t étaient pressés à quelques centaines d'exemplaires maxi...
Il y a toujours des exceptions et c'est vrai pour ce que tu soulignes.

Pas d'accord non plus. Au début des années 50, on dira ce qu'on veut, que c'est Elvis qui a aidé à faire accepter le rock 'n' roll aux blancs et toutes ces choses là, mais Little Richard et Chuck Berry passent déjà à la télé. J'ai vu plusieurs images d'archives datant de 51, 52, 53 de leurs passages. Les blancs écoutaient déjà (un peu) les noirs

Citation :
Enfin je sais pas pour vous mais moi ça me donne soif toutes ces discussions !

Putain ouais! Même si je suis tout seul à défendre ma cause!

Citation :

Ce qui permet de lancer un débat : peut on révolutionner le rock en approchant la trentaine ? des noms ?
Oui. Bashung. Il révolutionne le rock français à 30 ans. Même après, on peut considérer que la révolution arrive à 40, 45 ans.
Est-ce que je vais encore me faire huer? Suspense...
Revenir en haut Aller en bas
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11836
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:51

Le rock'n'roll doit faire danser, si on comprend pas ça, on passe à côté du truc je pense...

Aucun problème pour Bashung, il est au pire ignoré ici, mais personne n'oserait quelconque critique je crois...


Dernière édition par beat4less le Jeu 2 Sep - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 17:53

@MC5 m'a tuer a écrit:
Le côté enfer/rock 'n' roll, c'est carton, surtout dans les années 50 quand on sait que beaucoup des rois étaient (très chrétiens).

Cette phrase est d'une très grande beauté formelle.




(Ce n'est pas raillerie! )
+ Enfonçage de clou:
Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8047
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 18:40

@beat4less a écrit:
Le rock'n'roll doit faire danser, si on comprend pas ça, on passe à côté du truc je pense...

Je ne passe à côté de rien du tout, crois-moi je suis le premier à danser (comme un manche CQFD) dès que la musique coule à mes oreilles. En particulier quand j'entends Elvis (je suis presque spécialiste du déhanché accompagné de la caresse dans le vide - souligner le presque), Lewis, Richard, Berry, Holly, Cochran, etc.
Mais pas Haley
Je disais simplement que faire danser n'est pas un gage de qualité. Regardez aujourd'hui, Guetta, ben il fait danser (pas moi, mais beaucoup d'autres... Je pourrais même citer des noms de ce forum Pas vrai Béroalde? Dans tes soirées de hardos, JE T'AI VU!) mais c'est de la merde "passez-moi l'expression" en barre.

Voilà. J'emmerde Bill Haley qui me casse les couilles quand je l'entends. Farpaitement, dirait un cher ami (Obélix, j'entends, saoul de surcroît). Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 18:46

Bah c'est curieux moi c'est Elvis que j'aime pas. Sans vouloir repartir dans un nouveau débat.

Et j'ai survécu (de très peu) à certaines soirées dans lesquelles le quidam se déhanchait sur Ska-P, LE MAL ABSOLU. On peut danser sur presque tout. Même Ian Curtis dansait. D'une manière étrange, certes, mais il dansait quand même.
Revenir en haut Aller en bas
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11077
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 18:47

moi je trouve qu'Elvis a un magnétisme de dingue et je comprends pourquoi c'est lui et pas un autre qui été la première grande star du rock
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 18:49

En me replaçant dans le contexte, bien sûr je comprends aussi. Mais à l'heure actuelle, aller plus loin que l'écoute de Jailhouse Rock est au-delà de mes forces.
Revenir en haut Aller en bas
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11077
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 18:52

pourtant Elvis a une voix unique de dingue
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
Eric
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 11963
Age : 37
Localisation : Pêêêêêêris
Humeur : Nostalgique
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 20:02

Y a, disons, 5 ans j'aurais dit la même chose que Foxhole. Puis j'ai commencé à creuser, en passant par les itinéraires bis (autrement dit les albums à la con que j'achetais à £1 parce qu'il portait un chapeau de cowboy sur la pochette), et j'ai été obligé de me rendre à l'évidence : Elvis c'est vachement bien.

Après, c'est souvent n'importe quoi à partir du moment où il a quitté Sun, mais il faut assumer le côté too much du personnage, et derrière ça roule tout seul


Dernière édition par Eric le Jeu 2 Sep - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planetgong.fr
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8047
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Jeu 2 Sep - 20:12

D'accord avec Eric. La période Sun est géniale, grandissime. Le reste est (très) souvent bidon.
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4116
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Elvis & early rock'n'roll   Ven 3 Sep - 9:33

Je crois que le jugement d'Eric est plus nuancé que ça, mais je me trompe peut-être.

Auparavant, je pensais concernant Elvis que hors Sun, point de salut, plus le temps passe, plus je révise mon jugement. Une fois qu'on a accepté que très rapidement, ce que fait Elvis n'est plus le rock'n'roll urgent des début, et qu'on le prends pour ce que c'est, sans a priori, on se rends compte que ce répértoire qu'on adore mépriser recèle un bon nombre de pepites.

D'ailleurs, si Elvis avait réellement perdu son talent dès 59 (si ce n'est avant), comment expliquer ce qu'il fait lors du come-back de 68 ?

C'est sur, tout ce qu'il a fait n'etait pas géant, mais tout de même, ce gars etait un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Elvis & early rock'n'roll
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elvis & early rock\'n\'roll
» Rock 'n' roll - les années 50
» Rock'n'Roll happy new year ?
» Alice Cooper au Rock N Roll Hall of Fame
» ROCK'N' ROLL NIGHTMARE (1987)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons musique...-
Répondre au sujetSauter vers: