Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Et les livres sans images, alors?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2251
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Jeu 2 Juin - 0:02

@Urizen a écrit:
@Margaret a écrit:
@blau_up a écrit:


Du pur Houellebecq avec ses thématiques favorites: le délitement de la société individualiste et libéral, le sexe triste...
Marrant, ça me fait un peu penser à "L'insoutenable légèreté de l'être" que j'ai lu il y a une quinzaine de jours. Ce livre me laisse perplexe. Surestimé ou pas ? Les dernières pages me laissent croire que non, mais tout le reste...

Kundera ça m'avait mis une grosse baffe, mais c'était y'a genre 15 ans, je sais pas ce que j'en penserai aujourd'hui.
En fait, j'ai lu ça comme du lyrisme froid, du sentimentalisme sec. Des réflexions philosophiques viennent enrayer la moindre dérive vers une mièvrerie latente mais ce lyrisme sans être mièvre reste néanmoins chiant. Ce qui m'a plu c'est l'arrière-fond historique, ces différents points de vue sur l'invasion russe, mais à part ça...
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4087
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Jeu 2 Juin - 23:50

C'est marrant, j'ai pas souvenir de l'aspect lyrique, j'avais plus été marqué par le côté froid justement, l'empathie un peu sacrifiée par le regard lointain du narrateur, mais encore une fois, c'est un souvenir assez lointain. Je m’inquiétais plus, justement, au sujet des réflexions philosophiques, qui avaient fait beaucoup au charme de la lecture, et sur lesquelles je pense que j'aurai un regard beaucoup plus critique -voire éventuellement agacé- aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2251
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 3 Juin - 0:00

Oui, le mot "lyrique" est contestable car c'est tellement détaché, mais on lit bien deux histoires d'amour qui s'entrecroisent. Le narrateur/auteur évoque leurs sentiments, les commente, les analyse donc ça parle, tout de même, essentiellement de sentiments. Et puis la frontière entre les réflexions philosophiques et les commentaires psychologisants est assez mince. C'est ça qui m'a agacée.
Revenir en haut Aller en bas
ZigZagWanderer
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2340
Localisation : Entre 0 et 1
Humeur : Tarif réduit
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 3 Juin - 10:23

Si t'aimes bien le côté fond historique, je conseille la plaisanterie qui est son plus « situé » (ou tu l'as peut-être déjà lu ?), et que je trouve meilleur que L'insoutenable etc, mais je crois que mon favori c'est la vie est ailleurs... d’ailleurs c'est marrant mais pour moi c'est le « penseur » (un bien grand mot) de l'antilyrisme... pour résumer, le lyrisme c'est un truc de facho (il n'utiliserait probablement pas ce mot là, car justement...), contre lequel s'est d'ailleurs construit tout le roman européen, ironique, montrant la petitesse de l'homme jusque lorsqu'il est censé être grand (ou sa légèreté quand il est censé être lourd). J'aime bien aussi ses essais sur le roman. Après, pareil, je l'ai pas lu depuis longtemps, et si l'on veut du grand style ce n'est pas la bonne porte.
Revenir en haut Aller en bas
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2251
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 3 Juin - 11:10

Pour vous rafraîchir la mémoire, au hasard...

On dirait du Annie Ernaux.  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
ZigZagWanderer
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2340
Localisation : Entre 0 et 1
Humeur : Tarif réduit
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 3 Juin - 12:14

Very Happy  (Annie Ernaux... j'ai parfois l'impression que les sociologues ne lisent rien d'autre, je n'ai lu qu'un truc d'elle, ça ne m'a pas renversé)
Oui mais justement c'est un peu ironique quand même non ? La moitié de l'émotion provient du mensonge un peu ridicule de la mère qui s'invente un cancer. Et même l'amour maternel « elle aurait fait n'importe quoi pour sa mère si seulement celle-ci le lui avait demandé avec la voix de l'amour », je sens le narrateur un peu moqueur, mais je me trompe peut-être.
Mais bon, c'est vrai que je ne me souvenais pas de passages comme celui-là, tu fais bien de me les remettre devant les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Oncle Creepy
Well Respected Man
Well Respected Man
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 06/02/2015

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Dim 10 Juil - 19:15


un beau parcours pour ce bassiste! Je suis arrivé au tournage de Rock N Roll High School et sa relation avec Phil Spector... Classe!
Revenir en haut Aller en bas
ZigZagWanderer
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2340
Localisation : Entre 0 et 1
Humeur : Tarif réduit
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 23 Aoû - 21:15

http://www.persee.fr/doc/arss_0335-5322_1976_num_2_2_3443
→ article de Bourdieu et Boltanski que je connaissais pas, assez marrant – si vous n'avez pas trop de temps, allez directement page 13. C'est une espèce de dictionnaire de citations rangés par thème, qu'on pourrait intituler « misère du néo-libéralisme à l'époque de Giscard » (ça date de 1976), avec des extraits de copies de l'ENA et tout.

Exemple (première page) :

Citation :
AGRICULTEURS (syn. paysan, pêj.).

1 "En définitive, il semble que le monde rural doit s'aligner sur le mode de vie urbain sous tous ses aspects." copie ENA, 1969.

2 "La population active agricole serait réduite de moitié d'ici à 1985 (...). Les conditions d'existence des agriculteurs auront tendance à se rapprocher de celles des autres travailleurs, salaires, durée du travail, congés, retraites, logement, culture, accès aux distractions, aux loisirs. Cette évolution doit être encouragée : ce n'est qu'à cette condition que de jeunes agriculteurs dynamiques et leurs épouses consentiront à travailler dans ce secteur. Pour que la productivité puisse croitre au rythme prévu, il faut en effet que l'agriculture cesse d'être un secteur refuge, il faut qu'on choisisse la profession d'agriculteur comme une autre (...). La plus grande part de la production (agricole) sera assurée, transformée et vendue en 1985 par un petit nombre d'unités intégrées (...). Un réseau non intégré d'agriculture de subsistance existera (agriculture folklorique, retraités mais surtout alternance tourisme -agriculture)." 1985, 132-134.

v. 1. artisans, immobilisme, passé, pou- sadisme, retard, terroir. v. 2. DESUETUDE, élimination, sacrifices .

AMÉRIQUE : "Les USA constituent (...) un modèle \ sociologique de dix à quinze ans en avance sur nous et de trente à quarante ans sur les pays de l'Est." M. PONIATOWSKI, Cart, sur t. , 100. 2 "Economiquement un Américain vaut trois Français1.'

L. ARMAND, 76. o ° "Les Américains qui nous précèdent dans l'évolution actuelle!'

Revenir en haut Aller en bas
sicr
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2083
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 24 Aoû - 8:28



Un roman de gare plutôt mal écrit et un peu vulgaire. Tellement ringard qu'il en devient finalement... assez agréable à lire. La lecture idéale sur la plage.
Revenir en haut Aller en bas
http://contrecultures.wordpress.com/
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 24 Aoû - 16:46

Il est plus là le Baron ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7284
Age : 32
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 24 Aoû - 16:50

@Yves Guillotines a écrit:
Il est plus là le Baron ?
Disons qu'il est occupé study  Cependant, une invocation peut être tentée... Prêtre
Revenir en haut Aller en bas
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Sam 27 Aoû - 23:02

J'avais cru comprendre que j'avais quelques accointances littéraires avec le Baron, j'espère qu'il va bien !

Voilà bien longtemps que je n'avais pas posté ici.
Depuis j'ai lu les mémoires du gros Daudet, que le Baron m'avait, je crois, recommandées, et je n'ai pas été déçu.
J'ai rattrapé une lacune en lisant un deuxième Dickens (David Copperfield) que j'ai préféré à Oliver Twist ; j'ai lu deux Céline (Féérie pour une autre fois et Normance) et ce fut hélas assez pénible (Céline se défend de radoter en radotant, il est assommant) ; j'ai lu Les décombres de ce fou de Rebatet, j'ai globalement apprécié cette lecture écrite dans un style superbe mais empreinte de grandes incohérences idéologiques ; j'ai lu l'histoire des Croisades en trois tomes de René Grousset (excellente lecture, enthousiasmante, mais aussi triste et navrante) ; j'ai lu les Carnets d'un vaincu de Nicolas Gomez Davila (une collection de scolies dans la lignée des Horreurs de la démocratie et du Réactionnaire authentique) ; j'ai lu le réjouissant anathème de Don Sarda y Salvany (Le libéralisme est un péché) ; été un peu déçu par Muray (Après l'Histoire I et l'Empire du bien) qui voit souvent juste mais qui n'a pas une écriture très élégante - lamentable lorsqu'il singe Céline - et qui n'est pas exempt d'incohérences ; été impressionné par l'Eglise au risque de l'histoire de Jean Dumont, où tous les points dits noirs de l'histoire de l'Église sont passés au crible, reconsidérés, recontextualisés, voire démentis de manière brillante ; me suis frotté à Antoine de Rivarol, dont le Petit dictionnaire des grands hommes de la révolution est un monument tordant d'ironie, mais qui, en dehors des petites piques dites rivarolianas, est assez emmerdant et superficiel (nous sommes loin de Joseph de Maistre), il n'aurait jamais dû écrire plus de trois lignes à la suite ; j'ai bien aimé La puissance et la gloire de Graham Greene, sorte de Bernanos irlandais de seconde facture, l'histoire se passe au Mexique des persécutions anti-catholiques ; découvert un Dostoïevski plus acerbe et moqueur que d'habitude dans Les possédés, grande réussite que ce roman un peu politique ; me suis délecté de Fermé la nuit de Paul Morand, au style toujours raffiné (il faudra que je retrouve Ouvert la nuit) et à l'humour assez grinçant ; baillé devant Les chouans de Balzac, entre pétarades de matamores, lieux communs et romance grotesque ; me suis délecté de Notre avant-guerre de Brasillach, sauf pendant certains passages dont l'enthousiasme niais rappelle celui des Sept couleurs ; un peu ennuyé dans le recueil d'articles de Chesterton titré À bâtons rompus et je me suis attaqué à un Maurras (Enquête sur la monarchie) qui s'annonce intéressant sur bien des points mais qui souffre un peu du contexte et des obsessions de l'époque à laquelle il a été écrit, l'auteur fait appel à des écrivains totalement oubliés par la postérité en les présentant comme des sommités (ce qui est rigolo) et vante les mérites de l'école romane sur le parnasse et le symbolisme (ce qui est rigolo aussi).
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
Laurent Bigot
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 9297
Age : 52
Localisation : Paris
Humeur : c'est quoi cette question à la con?
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Jeu 15 Sep - 10:22

je viens de finir la (re) lecture du fantastique The Forever War (La guerre éternelle) de Joe Hadelman (1974), je suis à la recherche de romans de SF sortis depuis le début du nouveau siècle:des recommandations?
Revenir en haut Aller en bas
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 10982
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Jeu 15 Sep - 10:56

@Laurent Bigot a écrit:
je viens de finir la (re) lecture du fantastique The Forever War (La guerre éternelle) de Joe Hadelman (1974), je suis à la recherche de romans de SF sortis depuis le début du nouveau siècle:des recommandations?

ça m'intéresse aussi !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7284
Age : 32
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 1 Nov - 11:29

[Un peu de place pour la fantasy et la SF] Après L'homme qui savait parler la langue des serpents (vivifiant roman de fantasy sur la fin des hommes des bois face à l'arrivée de l'agrilcture et du christianisme, GP de l'Imaginaire catégorie "roman étranger" 2014), j'ai attaqué le 2nd roman traduit de l'estonien Andrus Kivirähk: Les groseilles de novembre. Un recueil de contes imaginaires estoniens, vraiment décalés par rapport au reste du folklore européen, une belle découverte. Les chevaliers teutons en prennent pour leur grade (enfin moins que les Lettons qui "ont la tête et le trou du cul inversés, si bien que ce qui sort de leur bouche n'est que de la merde"), le fantastique et les discussions avec le diable font partie de la vie de tous les jours... Ça change des conneries autour d'Halloween.
Revenir en haut Aller en bas
sicr
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2083
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 1 Nov - 11:42

@Laurent Bigot a écrit:
je viens de finir la (re) lecture du fantastique The Forever War (La guerre éternelle) de Joe Hadelman (1974), je suis à la recherche de romans de SF sortis depuis le début du nouveau siècle:des recommandations?

Tu veux dire depuis 2000, c'est ça ?

Sinon, je recommande :



C'est le premier tome d'une série de 4 livres (je n'ai pas lu les 3 autres, mais le 1er se suffit à lui-même, c'est à dire qu'il ne laisse pas présager de suites).

Ce court-métrage énigmatique m'a donné envie de lire le bouquin


Rendezvous with Rama - NYU 2001 from Aaron Ross on Vimeo.

Revenir en haut Aller en bas
http://contrecultures.wordpress.com/
Laurent Bigot
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 9297
Age : 52
Localisation : Paris
Humeur : c'est quoi cette question à la con?
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 1 Nov - 11:47

merci

sinon je viens de finir ça, super histoire white trash

Revenir en haut Aller en bas
sicr
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2083
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 1 Nov - 12:21

Là je suis sur



Et c'est très bon pour le moment !
Revenir en haut Aller en bas
http://contrecultures.wordpress.com/
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7284
Age : 32
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 1 Nov - 12:55

En S-F: La trilogie de La Justice de l'ancillaire m'avait vraiment beaucoup plu (je l'avais lu en anglais il y a un moment). Space opéra très réussi (et multi-primé  dans mes souvenirs).

Dark eden roman intéressant sur la régression d'un groupe d'individus laissés sur une planète semi-habitable. Entre dégénérescence génétique, les traditions, l'âge de pierre, l'obscurantisme, la découverte de nouvelles terres.

Ah, Le Seigneur des porcheries I love you . Je ne remercierai jamais assez ce  forum de me l'avoir fait découvrir. Sans être du white trash, j'ai commandé la semaine dernière American prophet.
Revenir en haut Aller en bas
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 10982
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 2 Nov - 12:10

J'ai lu dernièrement deux Norman Spinrad (auteur SF américain, installé en France désormais et associé à la "new wave"):


(ceux qui l'ont lu sauront probablement qu'est-ce qui m'a donné envie de le lire Wink )
une uchronie avec un concept pas si éloignée du Maître du Haut Château de K Dick:
Hitler a immigré aux États Unis après la première Guerre Mondiale, il est devenu illustrateur de pulps SF puis auteur dans le genre, "Rêve de Fer" est son dernier ouvrage, paru à titre posthume, dans lequel on suit les aventures de Feric Jaggar...
mon avis:
L'idée de faire un livre dans le livre est assez géniale, je suppose que Spinrad n'est pas le seul à l'avoir fait cependant la démarche reste très cool.
Le roman dans le roman est assez perturbant puisqu'il est assez violent et pas toujours subtile. Évidemment en tant que tel il aurait un intérêt moyen mais devenant "l’œuvre de Hitler" il en est assez fascinant puisque Spinrad retranscrit ce qu'aurait pu penser Hitler et on se laisse happer par l'histoire, l'état d'esprit et on essaie de trouver des correspondances avec le monde réel (notamment les communistes devenu l'ennemie du peuple de Jaggar et "le mal incarné")
Le seul élément que j'ai trouvé un peu moins réussi est la post-face qu'ajoute le supposé éditeur de l'ouvrage, finalement j'aurais apprécié que Spinrad prenne moins ses distances avec le supposé ouvrage d'Hitler pour finir sur une note plus glaçante et perturbante. Là je trouve qu'elle explique trop de choses et ne laisse pas assez subsister de doutes...
En tout cas c'est un classique, à lire pour ceux qui s'intéresse à la SF New wave dans l'esprit K Dick / Ballard.


Les Miroirs de l'Esprit
Un ouvrage plus tardif (1980) de Norman Spinrad mais passionnant, on y suit les tribulations d'un réalisateur TV dont le couple est au prise avec une secte largement inspirée d'une réelle.

Un auteur de SF devient gourou d'une organisation quand des fans commencent à prendre au premier degrés un de ses ouvrages torchés rapidement... La femme du réalisateur marche à fond dans le truc et on suit l'enquête/le parcours de son mari pour la récupérer.

mon avis:
J'ai lu ce livre très rapidement et j'ai été captivé par l'histoire. Elle est glaçante et perturbante. Au niveau style littéraire c'est de la SF (mais c'est correct), mais de manière général j'aime beaucoup la manière dont Spinrad transcrit une époque , c'est à dire la fin des années 70 et la fin du rêve hippie etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Jeu 10 Nov - 14:48

Lu Ouvert la nuit, de Paul Morand, un peu plus profond que Fermé la nuit, mais moins drôle, plus grave.
Lu Lilith, de Rémy de Gourmont, assez plat, assez drôle aussi, par ses côtés misogynes, mais lecture très dispensable... J'avais vu le livre dans une librairie de livres anciens, l'objet était beau et j'étais curieux.
Lu Aziyadé, de Lotti, très bien écrit, excellent dans la description, mais superficiel et bête au possible.
Lu Journal peau-rouge, de Raspail. Ce qu'écrit M. le Consul Général est souvent intéressant, mais sa plume n'est pas toujours belle. Un voyage dans les réserve indiennes des États-Unis où le sentimentalisme et l'attachement n’empiètent pas sur l'esprit critique.
Lu Le Parfum de Rome, de Louis Veuillot, j'ai été au départ très agacé par les prétentions artistiques de Veuillot, sa mièvrerie et sa papolâtrie (qui, dans le contexte de l'époque, se conçoit mieux qu'à la nôtre, certes...), mais si la lettre fut mauvaise au départ, l'esprit était bon et je me suis laissé embarquer. Soit que le style ait évolué au fil des deux volumes, soit que je m'y sois habitué, j'ai finalement achevé la lecture avec une bonne impression générale de l’œuvre. J'ai noté de très bons passages.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7284
Age : 32
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Jeu 10 Nov - 18:29

@John the revelator a écrit:

Ah, Le Seigneur des porcheries I love you . Je ne remercierai jamais assez ce  forum de me l'avoir fait découvrir. Sans être du white trash, j'ai commandé la semaine dernière American prophet.
En fait, American Prophet pourrait même bien plaire à plusieurs d'entre vous: le récit humoristique d'un gamin noir ayant grandi dans une banlieue américaine tranquille, qui se retrouve catapulté dans un ghetto où il doit apprendre de nouveaux codes, devient mi-poète mi-basketteur avec un regard critique sur les USA et ses "brothers"...
Revenir en haut Aller en bas
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7284
Age : 32
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Lun 21 Nov - 17:37

Le Château des Millions d'Années de Stéphane PRZYBYLSKI. Je l'ai pris sous les conseils d'un vendeur de la libraire Trollune à Lyon. Réticent au début (les nazis dans la SF ne m'ont jamais intéressé/intrigué... au point de toujours négliger Le Maître du Haut Château de P.K. Dick), je me suis laissé complètement embarqué dans ce 1er tome (4 au total) où la grande Histoire (bien décrite - S. Przybylski connaît visiblement son sujet) côtoie celle plus petite d'un espion nazi découvrant une technologie capable de changer le cours de la période 1930-1940. Bref, je pense aller chercher le tome 2 cette semaine Smile
Revenir en haut Aller en bas
Guic' the old
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2474
Age : 31
Localisation : Dans les bas fonds des années 90
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 13 Déc - 11:02

@John the revelator a écrit:
Réticent au début (les nazis dans la SF ne m'ont jamais intéressé/intrigué... au point de toujours négliger Le Maître du Haut Château de P.K. Dick), j

Ne te prends pas la tête avec. Un K. Dick totalement K.Dickien. Super bonne idée de basse, histoire passablement ratée.
Revenir en haut Aller en bas
http://espritorture.over-blog.com
Eric
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 11941
Age : 37
Localisation : Pêêêêêêris
Humeur : Nostalgique
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 13 Déc - 11:10

Je viens de lire

Old Records Never Die


un bouquin très marrant

l'auteur est un journaliste, il raconte comment il a décidé de retrouver les disques (mais pas n'importe lesquels, les siens à lui) qu'il avait vendu quand le CD a remplacé le vinyle 

une quête assez délirante, et le mec est très drôle
(je l'ai en .pdf pour ceux qui veulent)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planetgong.fr
 
Et les livres sans images, alors?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et les livres sans images, alors?
» Et les livres sans images, alors?
» M.G. Braun
» B.D. (vive les livres avec des images !)
» Agrandir une petite image sans perte de qualité

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons d'autre chose-
Répondre au sujetSauter vers: