Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Et les livres sans images, alors?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 12 Aoû - 10:42

J'ai enfin terminé l'Oblat et la tétralogie de la conversion, comme souvent chez Huysmans il y a eu beaucoup d'étalage d'érudition, sur la liturgie bénédictine, les reclus, les béguinages, l'oblature à travers l'histoire, les enluminures, la botanique (!!!), encore un peu de primitifs flamands... et aussi un peu de critique d'art (une description du Puits de Moïse et de certaines églises de Dijon*). Mais c'était moins gênant que pour La Cathédrale, qui contrairement à l'Oblat était assez plat au niveau émotionnel, le contexte du livre était aussi intéressant (la loi inique sur les congrégations) et a donné lieu à des bonnes séries de punchlines contre Combes, le régime parlementaire etc.

J'ai eu la joie de lire l'Oblat dans une édition originale (qui tombait en lambeaux, mais tout de même) qu'on m'avait offerte.

* Le description du puits de Moïse ne se trouve pas dans la compilation d'écrits de Huysmans (Écrits sur l'art 1867 - 1905, éditions Bartillat) d'après mes souvenirs, contrairement à celle du Couronnement de la Vierge de Fra Angelico (qui a été écrite pour un article publié dans la presse à l'origine et que Huysmans a foutu dans le roman...)

Maintenant me voici dans La Chose de Chesterton, et toujours aussi percutant et toujours aussi hilarant.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2252
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Dim 23 Aoû - 11:41

Quelques lectures estivales : 
- Les Diaboliques et l'Ensorcelée de Barbey d'Aurevilly. Un peu honte de ne le découvrir que maintenant mais ça a été la grosse claque, des descriptions et des portraits incroyables. Un très grand peintre conteur. 

- Le Bébé de Marie Darrieusseq. Le moins nul des livres en rapport avec le sujet que j'ai lus pour l'instant. (Lu en même temps que Les Diaboliques, contraste stylistique et thématique intéressant...) : tentative de recherche d'un style qui serait le plus adéquat pour exprimer ce qu'est le Bébé qui ne parle pas. Naissance à la maternité et à l'écriture, blablabla... Quelques  passages qui peuvent susciter de l’intérêt.

- Pauline d'Alexandre Dumas. Une nouvelle, moins connue que le reste. Un récit très prenant mais qui semble un peu fade stylistiquement après la lecture de Barbey.

- Le monde du blues de Paul Oliver. Un livre écrit dans les 60's qui a fait date, visiblement. Guralnick le cite comme référence dans son intro à Feel like going home. L'auteur retrace l'histoire des Afro-Américains depuis le commerce triangulaire jusqu'aux 60's en prenant pour appui des chansons de blues. ça remet les choses en place. Un passage très marquant, parmi d'autres, celui de l'histoire de l'enregistrement de "Lonesome day blues", par un certain Jesse James  : 
" Le 3 juin 1936, les studios Decca reçurent la visite d'un détenu noir escorté par deux gardiens. L'homme devait enregistrer quatre blues, mais un seul disque fut publié car il s'effondra enssuite, vaincu par la tension nerveuse, et les gardiens l'emmenèrent. chanté d'une voix rude, frustre, son testament -pour cet anonyme, connu seulement par son surnom de Jesse James, le retour à la prison signifiait en effet le retour au néant - est profondément émouvant. C'est sans doute le blues le plus poignant qui ait jamais été composé. Avec une éloquence simple et directe, il stigmatise l'indifférence coupable de ceux qui entendent et ne cherchent pas à discerner. La complainte d'un homme courageux mais ans espoir, retranché si longtemps du monde extérieur."






En ce moment : 
- Exit le fantôme de Philip Roth. 
- Feel like going home de Guralnick
et avant de  commencer Quatrevingt-treize de Hugo, je relis plusieurs choses sur la Révolution française. Des conseils sur le sujets ? A part des passages de Chateaubriand et de Restif de la Bretonne ?
Revenir en haut Aller en bas
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Lun 24 Aoû - 10:21

Je te conseillerais de lire quelque chose sur les guerres de Vendée, si possible quelque chose de pas trop complaisant pour le camp républicain.  Smile
Surtout que Hugo, il me semble, avait avoué qu'il ferait l'histoire de la révolution avec malhonnêteté. Chose sur laquelle on peut lui faire confiance !
À éviter par exemple : tout ouvrage de Jacques Clément Martin, qui est une vraie groupie de Robespierre.
Je te conseille plutôt un livre de Reynald Secher.  What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8034
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Lun 24 Aoû - 12:42

Ca sort dans deux mois :



slurp
Revenir en haut Aller en bas
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2252
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Lun 24 Aoû - 14:25

@Yves Guillotines a écrit:
Je te conseillerais de lire quelque chose sur les guerres de Vendée, si possible quelque chose de pas trop complaisant pour le camp républicain.  Smile
Surtout que Hugo, il me semble, avait avoué qu'il ferait l'histoire de la révolution avec malhonnêteté. Chose sur laquelle on peut lui faire confiance !
À éviter par exemple : tout ouvrage de Jacques Clément Martin, qui est une vraie groupie de Robespierre.
Je te conseille plutôt un livre de Reynald Secher.  What a Face
Merci. Je ne vais pas trop me lancer dans les guerres de Vendée, j'ai un peu peur de me perdre... Déjà que la Révolution... J'ai lu Les Chouans de Balzac, l'Ensorcelée et bientôt Quatrevingt-treize, ça permet déjà de donner une vision littéraire des événements, certes pas très objective mais ce n'est pas ce que je recherche en lisant un roman. Pour la Révolution, à part les manuels d'Histoire, je vais mater les vidéos de Guillemin sur youtube, lire le chapitre consacré au sujet chez Bainville et le début de l'Histoire et dictionnaire de la Révolution française de Jean Tulard, J.F. Fayard et A. Fiero. Je verrai où tout cela va me mener.Et dire que je voulais me lancer dans la Recherche. Rolling Eyes
@MC5 m'a tuer a écrit:
Ca sort dans deux mois :



slurp
cheers cheers cheers  depuis le temps qu'il en parle !
Revenir en haut Aller en bas
ZigZagWanderer
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2340
Localisation : Entre 0 et 1
Humeur : Tarif réduit
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Lun 24 Aoû - 18:43

Ben moi je viens de finir À la recherche du temps perdu. J'ai un peu moins accroché à la dernière partie mais les deux autres étaient vraiment chouettes. Je préfère quand il décrit les mœurs que les bâtiments : ne serait-ce que par manque de vocabulaire, je suis bien incapable d'apprécier la description d'une église sur 15 pages... enfin pas grave, je saute. Quand on en arrive aux sociabilités aristocratiques et bourgeoises, surtout à travers la double perspective de Swann et du narrateur, on aimerait que les phrases soient trois fois plus longues. Un chouïa trop d'idéalisme philosophique tout de même.

J'ai aussi lu Less Than Zero, qui m'a assez déçu. Très peu d'idées.

Sur les bébés (enfin plutôt sur la filiation), moi j'avais beaucoup aimé We Need To Talk About Kevin... je n'ai vu que le film, mais il paraît que le livre est bien aussi.

Sur la Révolution ça me semble déjà pas mal. Manque juste un marxiste, Albert Soboul par exemple hulabaloo
Revenir en haut Aller en bas
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 25 Aoû - 0:50

Tu t'ennuierais dans Huysmans alors.
Et sauter c'est tricher.
Ce qui est triste dans la Recherche, c'est la déchéance de Charlus, moi qui l'aimais tellement !
Toute la société aristo est complètement boucanée par les bourgeois, ça aussi c'est triste. 
Vers la fin j'aimais bien les passages sur la toponymie, avec le professeur Brichot.
Et les passages bergsonniens, tout le long de l'oeuvre, m'ont bien fait chier.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
el hidalgo del quinto
Dandy
Dandy
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 39
Localisation : paname city
Humeur : Suze is my middle name
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 25 Aoû - 14:24

A ma grande honte je n'ai jamais mis le pif dans La Recherche. J'attends d'avoir plus de cheveux blancs et d'acheter une pipe.

J'ai relu Quatre-vingt-treize il y a pas longtemps, c'est quand même du Hugo en mode grosse machine avec souffle épique, phrases assénées et personnages hors normes au menu. Mais c'est aussi ce qui fait son charme, le côté allons-y franco. Les puristes ne jurent que par "L'homme qui rit", que je n'ai jamais lu.

Cet été j'ai eu le plaisir de redécouvrir Maurice Leblanc, un auteur injustement sous-estimé. Arsène Lupin, la classe ultime.
Revenir en haut Aller en bas
http://lapausecigare.over-blog.com/
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6813
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 25 Aoû - 15:12

@el hidalgo del quinto a écrit:
Cet été j'ai eu le plaisir de redécouvrir Maurice Leblanc, un auteur injustement sous-estimé. Arsène Lupin, la classe ultime.
D'une évidente inégalité feuilletonesque, mais la demi douzaine des meilleurs est captivante.
Revenir en haut Aller en bas
ZigZagWanderer
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2340
Localisation : Entre 0 et 1
Humeur : Tarif réduit
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 25 Aoû - 15:21

Oups, il fallait lire : « le premier tome de La recherche du temps perdu », même si le reste est au programme...
Ah oui, Bergson, la grande vedette, c'est bien ce que je m'étais dis.
Revenir en haut Aller en bas
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 28 Aoû - 0:54

Aaah tu n'as pas encore rencontré le baron de Charlus !

J'ai lu récemment un petit roman qui m'a bien plu : Un rude hiver de Raymond Queneau.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
ratel
Dandy
Dandy
avatar

Nombre de messages : 870
Localisation : à l'église du coin
Humeur : make a joyful sound onto the lord !
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 28 Aoû - 11:10

Margaret Catcher a écrit:

- Le monde du blues de Paul Oliver. Un livre écrit dans les 60's qui a fait date, visiblement.

vi, même qu'il (en) est bien daté O:-)

Citation :
et avant de  commencer Quatrevingt-treize de Hugo, je relis plusieurs choses sur la Révolution française. Des conseils sur le sujets ? A part des passages de Chateaubriand et de Restif de la Bretonne ?

une approche histoire atlantique par des historiens étrangers, pour contrecarrer légèrement la myopie national(ist)e française sur le sujet Razz  - ça ça a l'air sympa : [url=https://books.google.fr/books?id=fC2wAgAAQBAJ&lpg=PA123&ots=W6jZc9jXQe&dq=%C2%AB %E2%80%98Citoyens et amis !%E2%80%99 Esclavage%2C citoyennet%C3%A9 et R%C3%A9publique dans les Antilles fran%C3%A7aises %C3%A0 l%E2%80%99%C3%A9poque r%C3%A9volutionnaire]Republics at war, 1776-1840 : revolutions, conflicts, and geopolitics in Europe and the Atlantic world[/url]

ou juste ce chouette article Smile  http://www.cairn.info/revue-les-cahiers-irice-2010-1-page-37.htm

hop, ici

Entertainment in the Old West, Jeremy Agnew
et tout un tas d'articles divers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rawbluesparis.fr
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 28 Aoû - 13:47

Il y a Considérations sur la France de Joseph de Maistre, qui est une assez bonne analyse de l'esprit de la révolution.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
ratel
Dandy
Dandy
avatar

Nombre de messages : 870
Localisation : à l'église du coin
Humeur : make a joyful sound onto the lord !
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 28 Aoû - 14:03

ou http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5458931g  aussi  Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rawbluesparis.fr
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 28 Aoû - 16:26

Ton lien ne marche pas, de quoi s'agit-il ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
Eric
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 11943
Age : 37
Localisation : Pêêêêêêris
Humeur : Nostalgique
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 28 Aoû - 17:35

j'ai corrigé le lien :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.planetgong.fr
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Ven 28 Aoû - 17:55

Hahaha, c'est de bonne guerre, mais j'ai rendu mon déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
blau_up
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11010
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Lun 31 Aoû - 10:46

J'ai fait un mois d'août spécial SF française

Gérard Klein - Les perles de temps

Une collection de nouvelles datant des années 50. L'auteur avait alors 21 ans, il a ensuite dirigé la prestigieuse collection "Ailleurs et Demain" (dont on reparle après) ce qui m'a poussé à lire ce livre comparé par la 4ème de couv' à Bradbury. C'est assez inégal, parfois la plume tend à prendre le dessus sur le propos et certaines nouvelles sont un peu chiantes d'autres en revanche sont tout à fait passionnantes, bref j'ai eu un peu de mal à terminer le livre parfois un peu longuet mais pas sans charme non plus... La comparaison avec Bradbury est à moitié correcte, elle se défend dans les nouvelles les plus liées à l'espace qui évoque quelque peu (mais pas tout à fait non plus) les Chroniques Martiennes...

Michel Jeury - Le Temps Incertain

Publié initialement en 1974 dans la collection "Ailleurs et Demain" de Gérard Klein connu pour son exigence et sa défense de la "nouvelle SF" des années 60-70 voilà un très bel exemple de SF française écrite avec sobriété mais surtout dont l'histoire complexe à tiroir est passionnante. On rentre de plein pieds dans les multiples dimensions chères à Philip K Dick (par exemple) maitrisées avec aisance. Le roman est axé sur une scène qui se répète inlassablement avec d'infinies nuances, au départ très perturbant on se prend au jeu et on enquête en même temps que le narrateur. C'est au niveau des meilleurs livres de SF de la nouvelle vague (les très bons K Dick, JG Ballard par exemple) selon moi, bien "mindfuck" et perturbant comme il faut !

René Barjavel - Ravage

Je crois savoir que Barjavel est souvent lu au lycée (ça n'a pas été mon cas) et cela me gène s'il s'agit de celui-ci dont l'idéologie est franchement plus que limite. Le livre démarre très bien sur la description d'un Paris futuriste parfois naïf mais aussi très bien vu sur certaines choses, quand le cataclysme se déclenche les descriptions sont assez géniales, la troisième partie sur le cheminement du groupe de survivants est OK, un peu longue, la dernière partie est le coup d'estocade et lève le mystère sur les intentions de l'auteur: la technologie c'est le mal, la civilisation moderne c'est caca, lire c'est démoniaque etc. En gros l'auteur prône un retour à la paysannerie dans une société presque tribale avec une bonne donne d'idéologie pétainiste... On peut largement critiquer la technologie et son omniprésence sans tomber dans le travers inverse qui consiste à vanter les mérites d'une société dans laquelle lire est interdit et on zigouille un mec qui invente spontanément une machine à vapeur. Les personnages en dehors du personnage principal (qui est agaçant par sa froideur) sont indigents (que des faire-valoir), la place des femmes fait peur (oui c'est lié à l'époque mais pas que, 1984 écrit à la même époque est loin d'être aussi "papa au champ" "maman à la maison" que ça). Bref niveau lecture c'est assez aisé, les descriptions de la catastrophes sont ultra jouissives, la seconde partie du roman s'enfonce lentement en revanche pour finir sur l'apothéose "le patriarche" assez ridicule. En tout cas voilà un excellent témoignage de la psyché d'une époque (et d'un certain camp) mais qui me laisse parfois un goût amer(de) dans ma bouche...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.requiempouruntwister.com/
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Dim 13 Sep - 14:18

Je suis d'accord, si papa est au champ, hors de question que maman reste à la maison au lieu de glaner derrière !
Celui qu'on nous avait fait lire au collège était Une rose au paradis, c'était bien de la merde.

Ces temps-ci je me suis farci un autre essai de Blanc de Saint-Bonnet, La Douleur, assez agaçant par l'influence marquée du romantisme, des points d'exclamation partout, des passages exaltés, on brode beaucoup autour du font et l'essentiel des idées contenues je l'avais déjà rencontré dans l'Essai sur le Catholicisme, le libéralisme et le socialisme de Donoso Cortès.

En parlant de ce zigoto-là, j'ai aussi lu un petit recueil de ses discours aux Cortès et de quelques articles. Dans les lectures plus distrayantes, j'ai lu les Dialogues des Carmélites (on parlait justement de la Révolution plus haut dans le topic), et surtout Journal d'un curé de campagne qui m'a beaucoup impressionné et énormément plu.

Lu également Un rude hiver de Queneau, excellent, très drôle aussi, sacré Lehameau. Peut-être le genre de livre qui plairait à Zigzag, s'il ne l'a pas déjà lu.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
ZigZagWanderer
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2340
Localisation : Entre 0 et 1
Humeur : Tarif réduit
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Dim 13 Sep - 16:35

Je n'ai jamais lu Raymond Queneau, pourquoi pas si ça se lit vite — désolé hein, mais avec la pile que j'ai déjà en attente je n'ai pas le choix...

T'as du courage, tout de même, pour tous ces bouquins de théologie. Je veux dire, rien que se tenir à un thème dans ses lectures n'est pas simple (j'en suis plutôt à écarter certains domaines). C'est en lien avec un mémoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Dim 13 Sep - 16:50

@ZigZagWanderer a écrit:
Je n'ai jamais lu Raymond Queneau, pourquoi pas si ça se lit vite — désolé hein, mais avec la pile que j'ai déjà en attente je n'ai pas le choix...
Tu peux aussi t'envoyer Zazie dans le métro (pis le film de Louis Malle est terrib, aussi) Wink
Sur ce je retourne à Bouvard et Pécuchet Sherlock
Revenir en haut Aller en bas
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2252
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Dim 13 Sep - 17:34

@Dahu Clipperton a écrit:


Sur ce je retourne à Bouvard et Pécuchet Sherlock
Un de mes livres préférés  cheers cheers cheers

Je viens enfin d'attaquer Quatrevingt-treize après avoir fini le chapitre consacré à la Révolution de Bainville. (Des prises de position difficiles à partager mais exprimées avec une verve rare.) Un livre de François Furet (Penser la Révolution française ) et  les deux premiers tomes de l'Histoire de la Révolution de Michelet m'attendent ainsi que Les Nuits de Paris  de Rétif de La Bretonne.
Revenir en haut Aller en bas
Yves Guillotines
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2866
Age : 29
Localisation : Neuf-Kât'
Humeur : N'aime pas trop les guitares couillues, la ouah ouah et le flangueur.
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Dim 13 Sep - 19:02

@ZigZagWanderer a écrit:
Je n'ai jamais lu Raymond Queneau, pourquoi pas si ça se lit vite — désolé hein, mais avec la pile que j'ai déjà en attente je n'ai pas le choix...

T'as du courage, tout de même, pour tous ces bouquins de théologie. Je veux dire, rien que se tenir à un thème dans ses lectures n'est pas simple (j'en suis plutôt à écarter certains domaines). C'est en lien avec un mémoire ?

Non pas du tout, j'en lis comme on prend des antidotes, j'essaie de me tenir à un ouvrage dans ce genre entre deux trucs distrayants. Je ne fais pratiquement que lire, donc bon...
Pour le Queneau il se lit très vite, c'est faisable en une journée ou deux (après chacun son rythme, mais il est vraiment court, peu complexe et distrayant).
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguillotines.bandcamp.com/
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8034
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Lun 28 Sep - 18:24

Quelqu'un a déjà lu du Miguel Benasayag ? J'ai entendu une courte interview de lui que j'ai trouvée très bien et les titres de ses bouquins me filent un début d'érection, mais j'aimerais savoir si ça vaut vraiment le coup de les lire ou si c'est bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Sol d'Euclay
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 29 Sep - 2:29

Quelqu'un a déjà vu du Marguerite Duras ? J'ai lu une très longue interview d'elle que j'ai trouvée très bien et les titres de ses films me filent une demie-molle, mais j'aimerais savoir si c'est vraiment chevaleresque de les voir ou si c'est plutôt zodiac.
Revenir en haut Aller en bas
 
Et les livres sans images, alors?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et les livres sans images, alors?
» Et les livres sans images, alors?
» M.G. Braun
» B.D. (vive les livres avec des images !)
» Un fake SANS AUCUN DOUTE !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons d'autre chose-
Répondre au sujetSauter vers: